Un étudiant de l'école primé au challenge Innov'agro

Cette année, des étudiants des formations Informatique et gestion et Microélectronique et automatique ont participé au challenge inter-étudiant Innov’agro. Sur le thème "Le smartphone comme outil frugal au service de l’agro-écologie", le concours réunissait une cinquantaine d’étudiants de SupAgro, de Montpellier Business Scool, de la Fac des sciences et de Polytech, répartis en 6 équipes. Hugo Chabert, compte parmi les vainqueurs.

Le 16 novembre, au terme d’une semaine de travail en groupe, la présentation finale avait lieu dans les locaux de la French Tech de Montpellier, devant un jury de professionnels issus de la Chambre d'agriculture, du Pôle Realis, de Pellenc SA et d’InVivo.

L’équipe Spirulink, dont faisait partie Hugo Chabert, a remporté le Grand prix du challenge AgroTIC.

"Quand la plupart des groupes se sont positionnés du côté solidaire et social du consommateur, nous avons choisi de nous positionner du côté de l’agriculteur, en défendant un projet qui répondait à de réels besoins économiques d’une culture en devenir : la spiruline, résume Hugo Chabert. Nous avons imaginé un boitier avec des capteurs permettant de mesurer la luminosité, l’humidité, la salinité et le pH des bassins."

La spiruline, cette petite algue riche en vitamines, entre dans la composition de nombreux suppléments alimentaires. Cette culture, assez récente et très présente dans l’Hérault, est encore très artisanale, fragile et peu optimisée, mais en pleine expansion.

"Ce qui a fait la différence, c’est une vraie valeur ajoutée du projet et un business plan solide, ajoute Eric Dubreuil, responsable du département Systèmes embarqués et coach de l’équipe. Le dispositif permet de multiplier le rendement par trois ou quatre !"

Hugo Chabert a décidé de poursuivre le projet dans le cadre de son second semestre. "L’objectif est de créer un prototype… et pourquoi pas se lancer dans une création d’entreprise à plus long terme".

Lire l'article

Une journée dédiée à la mobilité

Le 15 novembre a eu lieu la première Journée Internationale de Polytech Montpellier. Après une présentation générale des modalités de mobilité internationale aux étudiants de 3e année, le service des relations internationales a proposé aux étudiants de l’école un tour d’horizon de nos différents partenaires, des tables rondes et des stands pour choisir son stage ou son semestre d'étude à l’étranger.

Professeurs venus de l'étranger pour l'occasion, étudiants, anciens élèves… Ils se sont tous donné rendez-vous pour cette journée dédiée à la mobilité internationale, une priorité de la formation de Polytech Montpellier.

"Lorsqu’on a trouvé notre stage en Thaïlande, on n’avait pas beaucoup d’infos. Le fait de partager notre expérience avec ceux qui souhaitent partir à l’étranger permet de rassurer et de mieux préparer sa mobilité internationale, témoignent Baptiste Théau et Marion Rul, étudiants en 5e année, qui tenaient un stand. La plupart des étudiants qui passent nous voir ne savent pas où et comment chercher leur stage. On partage notre expérience et on les renseigne avec plaisir : le Carré est par exemple un endroit où de nombreuses informations sont accessibles."

Tous les étudiants de Polytech Montpellier sont concernés par un séjour à l’étranger : double-diplôme, VIE, semestre d’études, stage…

"Ce grand-rendez-vous avait pour ambition de diffuser un maximum d’informations mais aussi de faire interagir les élèves, les enseignants et nos partenaires sur le thème de la mobilité étudiante et professionnelle, précise Sandra Durand, responsable du service des Relations internationales. Ainsi, chaque étudiant a les clés en main pour mener à bien son projet de mobilité."

Contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voir les photos

Une soirée émouvante et riche en enseignements

La soirée-débat sur l'autisme organisée le 15 novembre visait à mieux comprendre l’autisme et à fournir quelques clés pour les non-autistes. Les témoignages des étudiants, des enseignants et des professionnels présents ont révélé tout l’intérêt que revêt l’échange avec les personnes atteintes de troubles du spectre autistique.

Cet événement exceptionnel a réuni plus de 80 personnes dans l’amphi Peytavin.

"Les retours sont extrêmement positifs et le thème a vraiment fait écho chez les personnes présentes à la soirée, se réjouit Catherine Faur, directrice des études de l’école et à l’origine de l’organisation de l’événement avec Delphine Espi, enseignante du département Génie biologique et agroalimentaire. Les qualificatifs d'"intéressant", "instructif", "constructif", "émouvant" sont ceux qui reviennent le plus souvent !"

Elle ajoute : "Nous avons beaucoup appris grâce aux personnes qui ont accepté de témoigner, et cela a permis à un large public de prendre conscience de la nécessité d’aménager nos formations pour les étudiants porteurs de ce handicap."

Soirée DDRS : Record d'affluence dans l'amphi Peytavin

 Mardi 13 novembre, la soirée DDRS sur le thème "Comment nourrir la planète en 2050" affichait complet.

Les intervenants, Félix Lallemand, docteur en écologie, et Arthur Grimonpont, ingénieur en aménagement du territoire, ont littéralement captivé l’auditoire.

"Ils ont d’abord dressé un état des lieux du système alimentaire actuel, puis ont exposé leur vision pour en faire un système durable et responsable à l’échelle mondiale, résume Pierre Risso, chargé des procédures DDRS et Qualité. Ces conférenciers, jeunes et dynamiques, ont recueilli l’adhésion de la salle."

Contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voir les photos

Revoir la conférence

logo université montpellier
logo réseau polytech
logo ministère de l'éducation nationale
logo eurace
logo cti
logo cge
logo cdefi
logo campusfrance