GBA, qu'est-ce que c'est ?


Le département Génie biologique et agroalimentaire (anciennement STIA) forme des ingénieurs généralistes aux métiers de l’agroalimentaire et des biotechnologies – biotechnologie, pharmacie, cosmétique –, capables de proposer et de développer des optimisations et des innovations aussi bien sur les matrices biologiques et alimentaires que sur les procédés mis en œuvre, dans le respect de la réglementation et de l’environnement. Ils sont sensibilisés au développement durable et capables de s’adapter aux différentes cultures d’entreprise.

Notre plus


Un partenariat fort avec les entreprises

Les professionnels du secteur alimentaire et biologique jouent un rôle important dans la formation GBA :

  • ils contribuent à l’actualisation des programmes,
  • ils donnent des cours et conférences,
  • ils participent aux séminaires et tables-rondes organisés par l’école,
  • ils interviennent aussi dans le suivi des élèves-ingénieurs en stage et en projet industriel.

L’école est membre associé des pôles de compétitivité Terralia et Qualiméditerranée ainsi que de l’ACIA (Association des Chimistes Ingénieurs et Cadres des Industries Agricoles et Alimentaires) Elle a également signé une convention avec l’AREA-Occitanie (Association Régionale des Entreprises Alimentaires) et Ecotrophélia France.

ecotrophelia 2018 polytech montpellier

Ecotrophelia, 2018

Au cours des trois années de formation, plusieurs industriels et professionnels du secteur interviennent notamment :

  • en 3e année, des ingénieurs de la formation GBA sont conviés à une table ronde qu’organisent les élèves sur les métiers de l’ingénieur GBA,
  • en 4e année, en appui aux travaux pratiques de technologie, lors de conférences ou cours spécifiques, lors du voyage d’étude organisé par les étudiants, lors des visites de sites et d’entreprises organisées en petits groupes,
  • en 5e année, 90% de l’enseignement présentiel est réalisé par des professionnels. Les projets industriels de fin d’étude (300h), les audits qualité réalisés en entreprise, les visites de salons professionnels (SIAL, IPA et emballage) organisés pour cette dernière année sont aussi des moments privilégiés de mise en situation professionnelle de l’élève. De plus, les stages de 3, 4 et 5e années d’une durée totale variant de 9 à 14 mois permettent aux élèves ingénieurs de s’immerger dans le monde de l’entreprise et de développer leurs compétences.
  • le développement des contrats de professionnalisation permet à la spécialité de tisser des liens encore plus cohésifs avec les industries du fait de l’alternance mise en place au cours de la 5e année.